Actualités

aux gouts du jour actualites

Actualités > 2023 >

Que révèlent les labels ?

interventions variees association aux gouts du jour

Que révèlent les labels ?

association aux gouts du jour actualites

Ajouté le 10 août 2023

association aux gouts du jour actualites lieu

Bretagne

Les labels alimentaires sont de plus en plus nombreux et s’affichent sur une large majorité des denrées alimentaires. Comment se repérer parmi tous ces labels ? Que veulent-ils dire ? Nous vous invitons à y voir plus clair en vous donnant les clés pour choisir vos produits alimentaires et comprendre ce que garantissent précisément les différents labels.

Les garanties d’origine et de savoir-faire 

Il existe des logos officiels permettant de reconnaître des produits alimentaires valorisés pour leur qualité et leur origine : on parle de labels. Ces labels peuvent être européens ou français et leur utilisation est réglementée.

En France et en Europe, il n’existe que quatre labels, officiellement reconnus, qui informent les consommateurs de l’origine et du savoir-faire pratiqué :

L’appellation d’origine protégée (AOP) : ce label est accordé à un produit dont toutes les étapes de fabrication sont réalisées selon un savoir-faire reconnu et dans une même aire géographique. Ces facteurs naturels et humains donnent au produit ses caractéristiques spécifiques. C’est un label européen : il protège le nom du produit dans toute l’Union européenne. C’est la cas pour l’oignon de Roscoff et les agneaux de Prés-salés du Mont-Saint-Michel  !

L’appellation d’origine contrôlée (AOC) : est un label français qui garantit un savoir-faire reconnu et une réalisation du produit dans une aire géographique précise. Les produits labellisés AOC répondent aux critères de l’AOP mais attendent leur enregistrement au niveau européen. Exemples : le Saint-Nectaire, le Roquefort, le Comté…

C’est la notion de terroir qui fonde le concept des appellations d’origine. Un terroir est une zone géographique dans laquelle une communauté humaine construit au cours de son histoire un savoir-faire collectif de production. Le produit tire son originalité des spécificités de sa zone de production. En Bretagne, le Pommeau de Bretagne possède une AOC. 

L’indication géographique protégée (IGP) : ce label identifie un produit agricole, brut ou transformé, dont la qualité, la réputation ou d’autres caractéristiques sont liées à son origine géographique. Pour obtenir ce label, il faut qu’au moins une étape de production ou de transformation du produit soit effectuée dans cette aire géographique délimitée. Nos exemples bretons : le pâté de campagne breton, le cidre de Bretagne ou le sel de Guérande. 

La spécialité traditionnelle garantie (STG) : il s’agit d’un produit dont les qualités, liées à sa composition, sa méthode de fabrication ou de transformation, sont fondées sur une tradition. Cela met en évidence un savoir-faire, une pratique ancienne, typique, nationale ou locale mais qui peut être réalisée en dehors du pays ou de la région de provenance ou de fabrication du produit. Par exemple, le jambon de Serrano ou la moutarde de Dijon ! 

Un bien-être environnemental et animal certifié

Il existe également deux labels, reconnus en France, pour garantir un respect de l’environnement et du bien-être animal. 

L’agriculture biologique : Ce label garantit un mode de production et de transformation respectueux de l’environnement et de l’animal. Les règles qui encadrent le mode de production biologique sont les mêmes dans toute l’Union européenne. 

Le label rouge : c’est un signe français de qualité attribué à des produits fabriqués dans des conditions de production et de fabrication supérieures par rapport aux autres produits similaires. Le label rouge est ouvert à tous les produits, quelle que soit leur origine géographique, y compris des produits hors Union européenne.

Ces certificats de qualité sont le résultat d’un engagement collectif et volontaire de la part des producteurs. Seuls ces produits sont garantis et reconnus officiellement pour leur qualité, leur tradition ou encore leur respect de l’environnement et du bien-être animal lors de leur fabrication. L’Etat fixe des conditions de production strictes et des contrôles réguliers sont effectués par des organismes indépendants agréés. Ces productions agricoles traditionnelles permettent de maintenir des emplois dans les zones rurales et montagneuses notamment. Ces produits certifiés sont le cœur du patrimoine alimentaire français.

Et en Bretagne, combien y a-t-il de produits labellisés ? En 2021, on compte 72 produits labellisés (sans compter les labels agriculture biologique) dont 49 produits carnés et œufs, 13 produits de la mer, 6 boissons et 4 produits végétaux.

D’autres logos non officiels plus ou moins essentiels

Le label Fairtrade / Max Havelaar garantit une meilleure rémunération des producteurs, des conditions de travail décentes, le respect de l’environnement et l’autonomie de gestion des coopératives de producteurs, cela dans une démarche de développement durable socialement responsable 


Le label bleu-blanc-coeur dont l’objectif est d’améliorer la qualité nutritionnelle des produits (notamment la viande, les oeufs et les produits laitiers) en augmentant la qualité de l’alimentation des animaux.

Mais attention, il y a d’autres sigles moins pertinents car ils ne traduisent pas la qualité du produit mais ont un objectif purement commercial. Les logos tels que “saveur de l’année” et “élu produit de l’année” ne sont pas des sigles officiels de qualité ou d’origine. Ces distinctions sont attribuées à la suite d’évaluations basées sur des critères non officiels et subjectifs réalisées par les marques auprès d’un panel de consommateurs.

Désormais, les labels et les logos sur des emballages alimentaires n’ont plus de secret pour vous. Vous avez maintenant toutes les clés pour les décrypter simplement ! 

Nos autres articles

Comment reconnaître un allergène alimentaire ?

Les secrets de nos champignons bretons

Les crudités, qui l’eut cru 

Aller au contenu principal