Actualités

aux gouts du jour actualites

Actualités > 2023 >

La pomme, un fruit qui n’apporte pas que des pépins ! 

interventions variees association aux gouts du jour

La pomme, un fruit qui n’apporte pas que des pépins ! 

association aux gouts du jour actualites

Ajouté le 30 août 2023

association aux gouts du jour actualites lieu

Bretagne

La pomme est le fruit préféré des Français, qui en consomment près de 17 kg par foyer et par an. Et ça tombe bien car ce fruit est un atout pour la santé. Aliment qui se mange sous différentes formes, cru ou cuit, entier ou en compotée, salé ou sucré… La pomme est un fruit qui n’apporte pas que des pépins ! 

Un atout santé 

La pomme est très intéressante d’un point de vue nutritionnel car elle contient beaucoup d’eau (85 g pour 100 g) et peu de calories. Désaltérante, elle est aussi satiétogène. En effet, la pomme est riche en pectines, des fibres qui améliorent la fonction digestive, facilitent le transit et réduisent l’absorption des sucres et graisses. Grignoter une pomme est ainsi un bon coupe-faim. 

La chair de la pomme possède de la vitamine C et de puissants antioxydants, appelés tanins, et sa peau peut en contenir jusqu’à 4 fois plus ! C’est pour cela qu’il est fortement recommandé de consommer des pommes bios entières, il suffit de les rincer avant de les savourer. La vitamine C et les tanins boostent le système immunitaire et aident l’organisme à se défendre contre les infections et les pathologies. La pomme contient également du potassium, un minéral qui participe à la régulation de la pression artérielle et au bon fonctionnement des muscles. 

Des études épidémiologiques ont mis en évidence que la consommation de pommes entières était associée à de multiples effets bénéfiques sur la santé, comme la réduction du risque de développement de maladies cardiovasculaires, de cancers ou de la maladie d’Alzheimer. 

Un fruit décliné en multiples variétés

Vous êtes-vous déjà arrêté devant un étalage de pommes, face au large choix de variétés, ne sachant laquelle sélectionner ? Golden, Gala, Granny Smith, Boskoop, Reine des Reinettes … tous ces noms familiers peuvent vite nous laisser perplexes au moment d’acheter. Rien d’étonnant lorsque l’on sait que rien que le territoire breton abrite plus de 3000 variétés de pommes ! Saviez-vous d’ailleurs que la France est le 3ème producteur européen de pommes ? Face à cette diversité, différentes classifications existent afin de nous aiguiller. Les pommes peuvent en effet être différenciées selon leur utilisation, on parlera ainsi de pommes à couteaux (pommes dégustées en dessert ou tout simplement à croquer), de pommes à cuire (parfaites pour la réalisation de compotes) ou encore de pommes à cidre. 

Certains les distinguent également selon leurs notes aromatiques. On retrouvera ainsi les pommes : acides, douces, sucrées, amères et même douces-amères. Il en existe pour tous les goûts ! Les variétés Cox Orange et Elstar sont très présentes en Bretagne. Voici l’occasion de goûter de nouvelles variétés.

Quand les manger ? 

Les pommes se mangent de septembre à fin mars, septembre étant la pleine saison. En fonction des variétés, les pommes se trouvent sur nos étals à différents moments de l’année. Notons que de juin à fin août, les pommiers ne produisent plus. 

Comment les conserver ? 

Une fois récoltées ou achetées, les pommes se conservent très bien à l’air libre et à température ambiante. Si des taches apparaissent, il est possible de les conserver dans le bac à légumes du réfrigérateur. 

Attention : les pommes libèrent abondement de l’éthylène,  un gaz qui accélère le mûrissement des fruits. Afin d’éviter de se retrouver avec une corbeille de fruits pourris, il est conseillé de conserver les pommes à l’écart, dans une seconde corbeille. 

Les pommes font donc partie intégrante de nos corbeilles mais aussi de nos recettes culinaires, qu’elles soient salées ou sucrées. Ces fruits sont aussi employés pour la production de boissons : jus et cidres, appréciés par petits et grands.

De la pomme à la bouteille de cidre 

Voici les 6 étapes de fabrication du cidre. Une tonne de pommes est nécessaire pour produire 650 litres de cidre.

@Aux Goûts du jour

Le cidre est une boisson fermentée alcoolisée pétillante. A la suite du pressage des pommes, on obtient le marc et le moût. Le marc de pomme, contenant la matière sèche de la pulpe et des pépins, n’est pas utile pour la suite de la fabrication. Le moût, correspondant à un jus de pomme, est stocké dans de grandes cuves pendant plusieurs semaines. Alors, les levures naturellement présentes dans le moût, dégradent les sucres naturels des pommes pour synthétiser de l’alcool et du gaz carbonique (CO2). Ce principe est celui de la fermentation alcoolique. Celle-ci est également utilisée dans la fabrication de la bière, du vin, du pain…

Qu’est ce qui différencie un cidre doux d’un cidre brut ? Le degré d’alcool et le temps de fermentation. Le cidre doux fermente moins longtemps, les levures ont ainsi moins le temps de convertir le sucre en alcool. Il est donc moins alcoolisé mais plus sucré que le cidre brut. Le cidre doux contient moins de 3% de volume d’alcool, alors que le cidre brut en contient environ 5%. 

A partir du cidre, il est possible de fabriquer du vinaigre de cidre. Celui-ci est obtenu grâce à une seconde fermentation, la fermentation acétique. Le cidre est stocké pendant des mois dans de grandes cuves. Les levures encore présentes dans la boisson utilisent l’alcool et le CO2 pour produire des acides acétiques : le vinaigre de cidre est créé. Il s’agit d’un aliment fermenté, il enrichit alors le microbiote intestinal. Il est également riche en potassium. Intégré dans une vinaigrette ou pour parfumer une viande lors de la cuisson, il accommode très bien vos plats ! 

Et hop une recette de salade composée très colorée et de saison avec des pommes et du vinaigre de cidre ! 

@Aux Goûts du jour

Profitez de la fin du mois de mars pour consommer les dernières pommes de la saison et pour faire le plein de fibres et d’antioxydants. Pour le cidre, pas d’urgence, il peut être consommé (avec modération) toute l’année. Avec l’arrivée des beaux jours, il accompagne à merveille les premières salades composées du printemps… servies avec un assaisonnement au vinaigre de cidre !

Nos autres articles

Comment et pourquoi sauver les bancs sauvages d’huîtres plates 

Chaud devant ! Bien choisir sa cuisson

Développer des actions innovantes favorisant l’accès à une alimentation durable et choisie pour toutes et tous sur 6 territoires bretons

Aller au contenu principal